Bio Sorbonne Paris Cité

L’école doctorale BioSPC résulte de la fusion de l’école doctorale B3MI de l’université Paris Diderot et de l’école doctorale Gc2iD de l’université Paris Descartes. Cette association permet à la fois d’offrir aux futurs doctorants une palette très étendue de domaines qui couvrent la plupart des disciplines de la Biologie et une offre de laboratoires d’accueil pour la préparation de leur thèse qui a peu d’égal en France et en Europe. Le périmètre scientifique de BioSPC couvre en effet la Biologie Cellulaire et Moléculaire, le Développement, l’Immunologie, l’Infectiologie, la Génétique, la Neurobiologie, la Physiologie, la Physiopathologie, la Reproduction et le Vieillissement.

Afin que la gestion quotidienne soit plus simple et plus proche des étudiants l’école est découpée en quatre départements qui jouissent d’une forte autonomie.

  • Département Biologie Cellulaire et Moléculaire, Physiologie, Physiopathologie (BCMPP)
  • Département Développement, Génétique, Reproduction, Neurobiologie et Vieillissement (DGRNV)
  • Département Immunologie (IMMUNO)
  • Département Infectiologie Microbiologie (IM)

http://ecolesdoctorales.parisdescartes.fr/ed157/

Ecole doctorale interdisciplinaire européenne frontière du vivant

L’Ecole Doctorale n°474, Interdisciplinaire Européenne Frontières du Vivant (ou FdV), fondée en 2006 par l’Ecole Normale Supérieure et les universités Paris Descartes et Paris Diderot, vise à promouvoir des projets nécessitant le croisement de disciplines, autour des questions posées par le vivant.

Ces projets couvrent un large champ d’études, allant des interactions moléculaires et cellulaires aux écosystèmes, en incluant les sociétés humaines et la cognition. Ils impliquent un très large éventail de disciplines (des mathématiques à la médecine en passant par la biologie, la chimie, la physique, l’informatique, les sciences de l’ingénieur, la pharmacie, les sciences cognitives, les sciences sociales ou l’épistémologie).

L’Ecole Doctorale FdV accueille ses étudiants, leurs encadrants et les professeurs invités au cœur de Paris, dans des locaux dédiés, organisés pour maximiser les échanges entre disciplines.

http://w3.univ-paris-diderot.fr/sc/site.php?bc=ied&np=FICHED?ND=38

ED 158 – Cerveau, cognition, comportement (3C)

L’Ecole doctorale Cerveau-Cognition-Comportement (ED 158) est co-accréditée à l’UPMC, PSL (Paris Sciences et Lettres), SPC (Sorbonne Paris Cité) et l’EHESS. Le champ thématique de l’ED3C couvre tous les aspects des neurosciences et des sciences cognitives.

La politique scientifique de l’ED3C est fortement marquée par la pratique de la pluridisciplinarité ainsi que par l’ouverture vers les sciences humaines d’une part et vers la modélisation mathématique d’autre part.

L’étude du fonctionnement du système nerveux comporte des aspects diversifiés qui sont abordés par des approches pluridisciplinaires. L’ED a toujours cherché à promouvoir l’ensemble des domaines des neurosciences et des sciences cognitives. La neurobiologie cellulaire et moléculaire, la neuropharmacologie, l’étude du développement du système nerveux sont des secteurs forts de l’ED.

Nombre moyen de docteurs par an : 90

http://www.ifd.upmc.fr/fr/le-doctorat-a-l-upmc/les-ecoles-doctorales/cerveau-cognition-comportement-3c-ed-158.html

ED 420 : Santé publique, Paris Sud-Paris Descartes

L’EDSP est une des seules écoles doctorales en France spécialisée en Santé Publique.

Elle est fondamentalement interdisciplinaire avec 5 spécialités : Épidémiologie, Biostatistiques, Recherche Clinique, Génétique Statistique et Sciences Économiques et Sociales de la santé.

Elle est accréditée par l’Université Paris Saclay (au sein de laquelle elle est rattachée à l’Université Paris-Sud et à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) et co-accréditée par Université Paris-Est.

ED 516 B3Mi : Biochimie, biothérapie, biologie moléculaire et infectiologie

L’Ecole Doctorale Biochimie, Biothérapies, Biologie Moléculaire et Infectiologie (B3MI), habilitée pour le contrat 2009-2012, reprend en grande partie la suite de l’ED Biochimie et Biologie Moléculaire (B2M), créée en 1993. Au cours des 15 dernières années, B2M a contribué à la formation de plus de 1800 docteurs.

B3MI réaffirme les dominantes scientifiques qui sont les siennes depuis la fondation de B2M : l’infectiologie avec ses composantes de microbiologie, de parasitologie, de virologie et d’immunologie d’une part, et de biologie structurale, de génomique et de modélisation moléculaire d’autre part.

Soucieuse d’offrir une offre de formation en cohérence avec les restructurations des différentes ED parisiennes. B3MI s’ouvre à deux (nouveaux) domaines jusqu’ici moins développés au sein de l’Ecole : la génétique, l’épigénétique, le destin cellulaire et le développement d’une part, les biothérapies d’autre part. Ces thématiques trouvent en partie leur légitimité dans la création d’une seule UFR Sciences du Vivant à Paris Diderot – Paris 7, dans l’affiliation de l’Institut Jacques Monod, et dans la création d’une nouvelle unité de recherche de  » Biologie Fonctionnelle et Adaptative (BFA) « , de l’UMR  » Centre épigénétique et destin cellulaire  » et de l’unité INSERM  » Recherche de Molécules à visée thérapeutique par approches in silico (Mti)  » à l’Université Paris Diderot – Paris 7.

Plus de 150 équipes d’accueil, et notamment un nombre important d’équipes de l’Institut Pasteur ont choisi de rester associées ou de s’associer à B3MI.

http://w3.univ-paris-diderot.fr/sc/site.php?bc=ied&np=FICHED?ND=9

< Retour
VIE
DE LA FAC