]> Disparition

La faculté

Disparition

 
Nous avons l’immense tristesse de vous faire part du décès du Professeur Jean MANTZ, survenu à l’âge de 56 ans.

Interne des Hôpitaux de Paris en 1983, le Professeur MANTZ est nommé en 1991 Chef de Clinique Assistant à l’Hôpital Bichat, dans le service d’anesthésie-réanimation du Professeur DESMONTS.

Parallèlement, il travaille au Collège de France dans l’unité du Professeur GLOWINSKI, où il développe un modèle expérimental d’étude du mécanisme d’action des anesthésiques, sujet qu’il conservera durant toute sa carrière hospitalo-universitaire. Il obtient sa thèse d’université en 1992. A l’hôpital Bichat, il est nommé Praticien Hospitalier en 1993, puis PU-PH en 1996. Chef de service du Département d’Anesthésie-Réanimation/SMUR de l’Hôpital Beaujon en 2004, il devient ensuite Chef de Pôle pour l’Anesthésie-Réanimation/SMUR de l’ensemble des structures du Groupe Hospitalier HUPNVS. Il est élu président de la CMEL du Groupe Hospitalier. Dans ces fonctions, il prend une place majeure dans le lancement du projet de campus nord.

En novembre 2015, le Professeur MANTZ quitte l’Université Paris Diderot pour l’Université Paris Descartes et l’Hôpital Européen Georges-Pompidou. A l’HEGP, il est nommé Chef de Service du Département d’Anesthésie-Réanimation. En décembre 2016, il devient Chef de Pôle.

Président du syndicat des PU-PH d’Ile-de-France, il est membre du Conseil National des Universités à partir de 2010. En 2013, Le Professeur MANTZ est élu président de la section 48 du CNU et de la sous-section 48.01, responsabilités qu’il conservera jusqu’au 1er janvier 2016.

Le Professeur Jean MANTZ a porté de nombreux projets structurants au cours de sa carrière, tant hospitaliers qu’universitaires, en développant notamment l’activité d’accueil des polytraumatisés et en imaginant des passerelles novatrices avec les services d’urgence. Il est reconnu au plan national et international pour ses très nombreux travaux cliniques et expérimentaux. Il animait avec les Professeurs Raphaël Gaillard et Fabrice Chrétien une remarquable équipe de recherche localisée à l’Institut Pasteur. Il a également été rédacteur en chef des « Annales Françaises d’Anesthésie Réanimation » et éditeur de la revue américaine « Anesthesiology ».

L’ensemble de la communauté hospitalo-universitaire gardera le souvenir de son courage, de sa ténacité et de sa vision de l’avenir, ainsi que de sa capacité à mobiliser ses équipes.

Nous présentons nos sincères condoléances à son épouse et à ses enfants.
 

La Direction

Fenetre vidéo Fermer